Comment protéger ses plantes du froid pendant l’hiver ?

À l’approche de l’hiver, il est temps de rentrer les plantes les moins rustiques et de protéger celles qui resteront à l’extérieur jusqu’à la période de gel. Attention, à partir de la fin octobre il faut déjà penser à s’occuper des plus frileuses. Quelques astuces et le bon matériel vous faciliteront la tâche.

Un abri pour la saison froide

Avec les hivers qui se montrent de plus en plus rudes chaque année, des précautions sont à prendre quant à l’isolation de la véranda ou du cabanon où l’on rentre les plantes pour les mettre à l’abri du gel. Dans la véranda, il est important de disposer d’une porte et de carreaux à double vitrage.

On pourra compléter par une isolation de "fortune" en doublant les vitres d’une couche de papier bulle et en installant également un petit chauffage d’appoint. Une remise devra aussi être isolée correctement bien sûr, du froid mais surtout de l’humidité car la température doit être maintenue au dessus des 5° C. Veillez à ce que la pièce dispose d’une lumière suffisante et que le saut de température soit raisonnable.

Plantes sous la neige

Technique : le faux rempotage

Même quand on est organisé, il arrive, quand on a de nombreuses plantes, de ne pas pouvoir toutes les rentrer à l’intérieur... La priorité est donc aux exotiques et aux plus fragiles, à rentrer dès le mois d’octobre, alors que certaines espèces à priori peu rustiques pourront être laissées dehors plusieurs mois supplémentaires grâce à l’astuce du "faux" rempotage.

La technique consiste à placer chaque pot contenant une plante dans un pot plus grand : on aura pris soin de répartir à l’intérieur du pot "protecteur" une couche généreuse de billes d’argile. Ensuite, poser le pot à protéger dedans et remplir de terreau bien sec, sans tasser : voilà un bon matelas isolant pour votre petite protégée !

Matériel : le voile d’hivernage

Protection des plantes contre le gelAccessoire indispensable pour tout jardinier acharné qui possède des plantes non rustiques, le voile d’hivernage permet de maintenir une température supérieure à celle de l’extérieur.

Très facile à mettre en place, il est possible de le retirer à tout moment si par chance une belle journée venait à s’annoncer ; à l’inverse, quand il fait vraiment trop froid, on peut le doubler aisément d’un plastique à bulles ou toute autre couche isolante adaptée (voir en magasin de jardinage).

Cette méthode est efficace même contre un froid très intense, mais les plantes devront être stockées à l’intérieur en période de très fort gel évidemment. Vous pouvez aussi employer une natte de protection en toile.

Protéger ses arbustes à l’extérieur

Certaines espèces d’arbres sont plus fragiles que d’autres et plus sensibles au froid, comme le laurier et les fuchsias : en saison hivernale, couvrir leur tronc de toile de jute et, si l’hiver est vraiment rude, rembourrer avec de la paille entre la toile et le tronc.

Le voile d’hivernage est tout indiqué également pour ces arbustes, on peut s’en servir pour couvrir leurs feuilles et leurs branches qui sont exposées au froid. Le rosier, quant à lui, résiste assez bien au froid et rien n’est plus simple que de le protéger : il suffit de recouvrir son pied de terre en faisant un monticule. La « butte » comme on l’appelle alors doit mesurer 15 à 20 cm de hauteur et être constituée de terre fine suffisamment aérée.

Écrit par Enzo le dans Au fil des saisons

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : hyb7hj9pud