Au potager : le chou, roi de l’hiver

Champs de chouxRustique, hivernal et généreux, le chou se laisse cultiver dans toutes les régions ; même si quelques précautions sont à prendre pour éviter les mauvaises surprises, ce légume du potager est assez peu exigeant.

De plus, c’est le moment idéal pour se lancer dans la préparation de sa propre choucroute et cuisiner de bonnes petites potées. À cultiver sans hésitation, le chou est le légume-roi de l’hiver !

Toutes sortes de choux

Chou rave, chou fleur, chou frisé ou pommé... Même le brocoli et le romanesco descendent du chou, ou plus exactement du chou sauvage : l’ancêtre de celui que nous connaissons aujourd’hui. Commun sur tous les littoraux d’Europe, le chou était cultivé depuis l’Antiquité.

Notre actuel chou de potager, lui, est dit "pommé" : ses feuilles s’imbriquent les unes dans les autres de manière à former une boule et ainsi protéger le bourgeon central. Cette espèce familière de nos jardins et de nos étalages se décline elle-même en d’autres variétés : chou de Milan, à choucroute, chou pointu...

Les choux cabus, dont les feuilles sont lisses contrairement aux feuilles "cloquées" du chou de Milan, comprennent chou rouge et chou "beurre". Tous ces choux se cultivent assez facilement, ils ont juste besoin de temps.

Les clés de la réussite

Vigoureux, le chou a néanmoins certains "caprices" à respecter : un minimum d’espace vital et, de préférence, une terre riche en humus. Il apprécie surtout les terrains argileux mais peut tout aussi bien se développer dans un sol plus léger, à condition d’être régulièrement arrosé. En effet, si le chou supporte très bien le froid, il a besoin d’un certain taux d’humidité pour ne pas souffrir de "stress hydrique".

Pensez à planter suffisamment tôt, si possible en faisant attention à la lune, par rapport à la période où vous souhaitez récolter vos choux, car ils prennent leur temps pour se développer – les variétés aussi doivent être adaptées à la saison (voir plus bas) – et n’oubliez pas de pailler le sol afin de maintenir son taux d’humidité. Enfin, l’un des secrets de plantation du chou consiste à enterrer les plants assez profondément (10 cm).

Choux de Bruxelles

Chaque chou en son temps

Et à chaque saison, son chou ! Si vous souhaitez que vos choux soient à point pour l’hiver, il faudra semer au printemps et planter en été (juillet - août) ; le chou de Pontoise et le Roi des Milans sont tout indiqués.

Pour une récolte à l’automne, semer entre mars et juin et planter en été (juin - août). Attention : comme vos choux vont pousser durant la période estivale, ils demanderont un arrosage très suivi. On peut également leur offrir de l’ombre, à l’aide de cagettes retournées, aux heures les plus chaudes.

Les variétés les plus adaptées sont le Quintal d’Alsace, la Tête de pierre et le Gros des vertus – des noms bien folkloriques pour ces gros pépères... Un dernier chou mérite d’être nommé : celui de Lorient, variété locale bretonne comme son nom l’indique, bien en chair et très rustique.

Écrit par Enzo le dans Jardinage

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : y6cma9xhbj