L’hivernage des plantes en pot

Hivernage des plantes

Vous l’avez bien remarqué, la période estivale est maintenant bien derrière nous. Pareillement à moi, vous avez déjà sans doute aussi commencé à ranger vos matériels et vos accessoires de jardinage. Pensez également à mettre à l’abri du froid vos plantes.

Les plantes concernées par l’hivernage

Si votre magnifique jardin fleuri affiche un air tristounet, c’est parce l’ensemble des plantes qui le garnissent supporte très mal, voire pas du tout, la rudesse du froid hivernal. Humidité, chute de température et vent ne malmèneront pas vos plantes et arbustes en pot, à condition de prendre toutes les précautions nécessaires. Et ça tombe bien puisqu’octobre est justement le moment idéal pour s’atteler à cette tâche.

La première étape est d’identifier les plantes concernées. Fort heureusement, j’ai déjà beaucoup d’expérience en matière d’hivernage et mes conseils vous seront peut-être utiles. Je m’occupe toujours en premier des variétés tropicales et exotiques. En effet, demandant un bon ensoleillement pour s’épanouir et fleurir, ces rustiques souffrent généralement des premières baisses de température. C’est par exemple le cas des orchidées, des arums, des hibiscus…

Les suivantes sont les plantes venant du bassin méditerranéen pour ne citer que les lantanas, les oiseaux de paradis, les lavandes dentelées, les pâquerettes bleues ou encore les hélianthèmes. Enfin, à moins que la température chute à moins dix, je déplace seulement dans un endroit sec à l’abri du vent mes gélives en pot et parmi les plus fragiles, citons les géraniums, les fuchsias et les lauriers roses.

Les clés de la réussite d’un hivernage

Hivernage en serre

Un hivernage réussi nécessite quelques préparations pour s’assurer que les plantes passent la longue période hivernale dans les meilleures conditions. Autrement, tout votre travail n’aura servi à rien. C’est ce qui m’est arrivé la toute première fois. Comme j’avais choisi un lieu qui n’était pas très adapté, aucune de mes plantes en pot n’a résisté. Mais qu’est-ce qu’un bon endroit pour l’hivernage ?

Ce sera d’abord un endroit frais, mais surtout sec et donc pas humide du tout. Par la suite, je prends le temps de bien compartimenter la pièce. Les coins légèrement sombres seront consacrés aux plantes à feuillage caduc. Les tropicales et les exotiques seront, quant à elles, placées dans les espaces bien éclairés. L’idéal est que la température du local avoisine les 10 à 15 degrés.

Sinon, à défaut d’un éclairage à la lumière naturelle, ne pas hésiter à installer des spots. Vous trouverez facilement sur le marché des modèles destinés à cet usage. Pour humidifier le terreau, ne surtout pas oublier d’arroser les plantes, mais juste ce qu’il faut au risque de faire pourrir les racines. Et dans le cas où vous ne disposez pas d’endroit, de véranda ou de terrasse pour les entreposer, vous pouvez laisser vos plantes en pot en extérieur en prenant tout de même la peine de les surélever et les envelopper dans un voile d’hivernage.

Écrit par Enzo le dans Jardinage

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : x4wbunhzr7