Et si nous parlions de la sécurité des piscines ?

alamre d’immersion piscine

Les statistiques parlent d’elles-mêmes. En France, trois personnes par jour en moyenne meurent des suites d’une noyade dans une piscine. Une situation tragique qui peut être parfaitement évitée en prenant quelques précautions.

Les réglementations en vigueur

Que ce soit dans des lieux publics, dans les établissements hôteliers ou dans l’espace privé d’un domicile, les piscines sont des lieux de détente et de loisirs très fréquentés en saison estivale. D’où l’augmentation du nombre d’accidents et de décès liés à la noyade pendant cette période, surtout chez les particuliers. Et malheureusement, dans la majorité des cas, les victimes sont des enfants de moins de 6 ans. C’est pourquoi j’ai décidé de consacrer un article à ce sujet pour mettre le doigt sur l’importance de la mise en place de dispositifs de sécurité aux abords ou sur les bassins privatifs.

Qui plus est, depuis janvier 2004, les propriétaires n’ont plus le choix, car la sécurisation des piscines est imposée par la règlementation française. Seules les piscines gonflables n’ont pas besoin de dispositif de sécurité. Le non-respect de cette loi est passible de sanctions et d’amendes. D’ailleurs, pour faciliter l’accès à ces équipements, les articles de sécurité se trouvent très facilement sur le marché et sur les boutiques en ligne à l’instar de www.best-of-piscine.com. C’est sur ce site que je me suis fourni en alarmes et cela sans même bouger de mon domicile.

Les alarmes

Me concernant, mon choix s’est surtout porté sur l’alarme. En effet, avec un bassin semi-enterré, installer des barrières de protection n’était pas nécessaire. De plus, l’espace manque cruellement autour du bassin. Ainsi, avec un boitier de détection posé sur la margelle de la piscine, une sirène assourdissante se met en route et retentit en cas de chute d’un corps humain, d’un objet ou d’un animal dans la piscine.

Rassurez-vous, le dispositif se met en marche seulement lorsque les baigneurs désertent le bassin : pas d’alarme dès qu’un baigneur saute dans l’eau ! Outre les alarmes à détection d’immersion, il y a également les périmétriques. Exploitant la technologie infrarouge, ce dispositif consiste à l’installation de quatre bornes reliées entre elles définissant ainsi une zone de sécurité. La violation de ce périmètre déclenche alors l’alarme.

Le seul inconvénient avec les alarmes est leur côté très bruyant. Si vous craignez un déclenchement intempestif, notamment la nuit ou en votre absence, vous pourrez opter plutôt pour dune barrière de sécurité.

Les barrières de protection

Barrière de sécurité

C’est là que les barrières de sécurité peuvent représenter une alternative aux alarmes. Amovibles ou fixes, ces clôtures fermées interdisent totalement l’accès à l’espace de baignade. Sinon, en conformité avec les réglementations ne vigueur, les barrières pour piscine sont soumises à de nombreuses conditions. Avant toute chose, d’une hauteur minimale d’un mètre dix, les clôtures doivent être estampillées avec la norme NF P 90-306.

Leurs portes seront obligatoirement équipées de verrous de sécurité difficilement manipulable par les enfants, mais pourtant facile à déverrouiller en cas d’alerte. Enfin, cent centimètres de distance seront observés entre ces enclos et la piscine. En outre, leur installation doit être faite par des professionnels. Ces barrières de sécurité sont disponibles dans une très large variété de matériaux. Verre, toile, treillis, acier, bois, PVC ou béton… Il n’y a que l’embarras du choix.

Écrit par Enzo le dans Bric-à-brac

1 commentaire

Écrit par amandine le 22/06/2015 à 20h13

Bonjour,
Je suis ENTIEREMENT d'accord avec toi.
Je trouve que c'est un super belle article, BRAVO
A bientôt

Laisser un commentaire

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : cq8f9zmbz4